• Accueil
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil
    LinkedIn                                
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil

Vous voulez faire des travaux d'extension, construire un magasin, aménager un espace vacant pour ajouter une ligne de production ou autres.

Al Salam Bank-Algeria soutient la réalisation de votre projet en vous proposant des formules de financement à moyen terme.

  • Financement simple et flexible ;

  • Procédures rapides et simplifiées ;

  • Une équipe de professionnels à votre service pour vous conseiller et vous accompagner ;

  • Des financements correspondants à vos plans de développement.

Etre client au sein d'Al Salam Bank-Algeria (client domicilié).

  • Une demande de concours exprimant les financements demandés, leurs montants, leur durée, objet de financement et les garanties réelles et/ou personnelles proposées ;

  • Note de présentation de l'entreprise, des associés et des dirigeants, listes des principaux fournisseurs et clients;

  • Copie du statut de l’entreprise ;

  • Copie du registre de commerce;

  • Copie de la carte fiscale;

  • Checklist juridique actualisée (Le dossier juridique au niveau de l'agence doit être à jour);

  • Bilans fiscaux rétroactifs (03 années) avec rapports du commissaire aux comptes détaillés (Les rapports doivent reprendre les détails (évolution, baisse, raison des variations…. de tous les postes du bilan (actif, passif et TCR));

  • Situation comptable de l’année d’étude;

  • Etude technico-économique du projet à financer (l’évaluation du projet);

  • Tableau de trésorerie prévisionnel ou cash-flow sur la durée du financement ;

  • Factures proforma ;

  • Listes de tous les fournisseurs et clients (à donner le maximum de détails) ;

  • Extrait de rôle de moins de trois 03 mois apuré, cas échéant présenter échéancier et/ ou sursis légal ;

  • Attestations de mise à jour de moins de trois 03 mois (CNAS; CASNOS ; CACOBATPH (pour entreprises du BTPH)  apurées cas échéant  présenter échéancier et/ ou sursis légal;

  • Copies des conventions .

NB :

Pour les entreprises du BTPH,  présenter :

  •  Les situations par marché (Montant, état d’avancement, etc…) ;

  • Le Tableau du programme de décaissement pour chaque étape de réalisation du projet ;

Pour les nouveaux projets start up : Présenter un business plan.

  • Al Mourabaha :

La Mourabaha est un contrat de vente au prix de revient majoré d’une marge bénéficiaire connue et convenue entre l’acheteur (Al Salam Bank-Algeria) et le vendeur (le client) (AL Bay’ou bi ribhin ma’loum).

La Banque qui intervient en qualité de premier acheteur vis à vis du fournisseur et de revendeur à l’égard de l’acheteur donneur d’ordre (le client). La Banque achète la marchandise au comptant ou à crédit et la revend au comptant ou à crédit à son client moyennant une marge bénéficiaire convenue entre les deux parties.

 

  • L’istisna'a :

L’ISTISNA’A est un contrat d’entreprise en vertu duquel une partie (MOUSTASNI’I) demande à une autre (SANI’I) de lui fabriquer ou construire un ouvrage moyennant une rémunération payable d’avance, de manière fractionnée ou à terme. Il s’agit d’une variante qui s’apparente au contrat SALAM à la différence que l’objet de la transaction porte sur la livraison, non pas de marchandises achetées en l’état, mais de produits finis ayant subi un processus de transformation.

Comparé aux pratiques commerciales de notre temps, l’ISTISNA’A s’identifie au contrat d’entreprise défini par l’article 549 du Code Civil Algérien comme suit : « Le contrat d’entreprise est le contrat par lequel l’une des parties s’oblige à exécuter un ouvrage ou à accomplir un travail moyennant une rémunération que l’autre partie s’engage à lui payer ».

La formule de l’ISTISNA’A, mise en pratique par une banque Islamique peut revêtir l’aspect d’une opération triangulaire faisant intervenir aux côtés de la banque, le maître de l’ouvrage et l’entrepreneur dans le cadre d’un double ISTISNA’A.

  • Al Moucharaka :

Par la Moucharaka Al Salam Bank-algeria et son client s’associent pour réaliser le projet moyennant une répartition des résultats (pertes ou profits) dans des proportions convenues. Elle est basée sur la moralité du client, la relation de confiance et la rentabilité du projet;

La banque participe au financement du projet avec l’intention de se retirer progressivement après son désintéressement total par le promoteur. Ce dernier versera, à intervalles réguliers à la banque la partie de bénéfices lui revenant comme il peut réserver une partie ou la totalité de sa propre part pour rembourser l’apport en capital de la banque. Après la récupération de la totalité de son capital et des bénéfices qui échoient, la banque se retire du projet ou de l’opération.

 

  • Al Moudharaba :

La Moudharaba est une forme particulière de la Moucharaka dans laquelle l’une des parties (Al Salam Bank-Algeria) contribue par un apport en capitaux et l’autre le partenaire (le client moudhareb) par le travail et le savoir-faire. Les profits générés par la conjugaison de ces deux facteurs sont partagés entre Al Salam Bank-Algeria et son partenaire (le client moudharab) dans des proportions convenues préalablement d’un commun accord.

  • Marge bénéficiaire annuelle (selon les conditions de banque en vigueur) ;

  • Commission d'étude du dossier de 30 000 DA à 120 000 DA.

LinkedIn